Salaires, NAO

Salaires : Des accords de branches pas toujours à la hauteur !

Publié le 29/09//2022

Avec la réévaluation du SMIC début mai, plusieurs branches ont réouvert des négociations sur les minimas conventionnels fin juin, début juillet. Trois branches, Maroquinerie, textile, TAS (Textile Artificiel et Synthétique) ont accepté de rediscuter des salaires. D’autres ont brillé par leur silence à commencer par l’habillement ou les blanchisseries.

Notre fédération a comme à son habitude proposé de discuter autour de trois conditions pour fixer la validité d'un texte par la CGT :

Demande de réouverture des Négociations Annuelles Obligatoires (modèle)

Le Code du Travail prévoit en cas d'inflation supérieure à 2% une correction mécanique du SMIC en cours d’année. Ce niveau d’inflation a obligé le gouvernement à revaloriser le SMIC. La Fédération met à la disposition des délégué.es une lettre type pour demander la réouverture des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) afin de renégocier les salaires comme la loi l'a fait avec le SMIC. (En cas de difficultés à utiliser le modèle, contacter thc@cgt.fr)

Augmenter les salaires, pas l’âge de la retraite ! - Mobilisation 29 septembre

Dans le Textile, l’Habillement, le Cuir et les Blanchisseries nos salaires sont bas. C’est d’ailleurs la 1ère difficulté pour recruter avant la pénibilité.

L’inflation, renforcée par la spéculation, dépasse les 6% alors que nos salaires n’ont été revalorisés en moyenne que de 3% : On s’appauvrit ! Sur les produits de première nécessité, l’énergie ou les transports, il faut mettre des règles dans cette économie en surchauffe qui ne profite qu’à quelques-uns.

La préservation du pouvoir d’achat nécessite un meilleur partage de la richesse [Déclaration intersyndicale]

Publié le 12/07/2022

Parce qu’elles considèrent que le salaire relève du partage des richesses, les organisations syndicales et de jeunesse sont unanimes sur le fait que le sujet prioritaire doit être l’augmentation des salaires, des retraites et pensions, des minima sociaux et des bourses d’études.

Demande de réouverture de NAO, pétition et grève pour augmenter les salaires

Publié le 04/07//2022

A la Commerciale De Maroquinerie (CDM) sous-traitant Vuitton, par son entêtement, la direction a poussé les salariés à la grève.

Après des semaines d’échanges avec les salariés, la CGT a porté leurs revendications : le report de la mise en place de la modulation, un 13e mois, une augmentation des salaires de 10% et un engagement de rouvrir les négociations dans l’année si l’inflation se poursuivait.

Grille conventionnelle textile, revalorisée pour la 2ème fois au 1er mai 2022

Publié le 25/05//2022

Après avoir revalorisé les minima conventionnels de la branche textile, le patronat pensait être quitte pour l’année 2022.

La valse des étiquettes du premier trimestre 2022 a été telle que le SMIC a été revalorisé mécaniquement de 2,65 % au 1er mai 2022, sans attendre la fin de l’année. Ce n’est donc pas une faveur du gouvernement envers les salariés mais le code du travail qui s’est appliqué.

NAO : Sous-traitants oui, sous-payés non merci !

Publié le 24/05//2022

Les NAO s’enchainent aussi dans la maroquinerie. Dans ce secteur d’activité en plein développement, la CGT est la première organisation chez les milliers de salarié.es du cuir, avec 40 % des voix dans la branche qui regroupe les sous-traitants et les donneurs d’ordre.

Le travail d’implantation CGT est long et fastidieux dans ces usines qui se trouvent souvent dans les territoires industriels sinistrés.